Call of Duty: Warzone sera soutenu par le développeur de Crash Bandicoot 4.

Call of Duty Warzone sera soutenu par le developpeur de Crash HiciAaNr 1 1

Call of Duty: Warzone d’Activision bénéficie du soutien au développement de Toys for Bob, le développeur derrière Crash Bandicoot 4.

Call of Duty est une franchise qui est passée entre les mains de différents développeurs. Développée à l’origine par Infinity Ward en 2003, la série a connu une bonne part de mains supplémentaires en cours de route. En effet, les développeurs Treyarch, Sledgehammer Games et Raven Software sont entrés en scène et ont joué un rôle essentiel dans certains jeux. Mais cette liste de studios de développement voit un nouvel ajout puisque Toys for Bob est mandaté pour le développement continu du titre mobile.

Faisant pour une annonce officielle de la question, Toys for Bob a attiré l’attention sur Instagram. L’entreprise y mentionne son implication désormais dans le développement de Call of Duty: Warzone.

Petit mais significatif

Avec 180 employés, Toys for Bob est considérée comme une petite société de développement de jeux. Mais le studio n’est pas nécessairement un nouveau venu dans l’espace des jeux, puisqu’il est en activité depuis 1989. Avant son acquisition par Activision en 2005, la société était connue pour avoir créé la série Star Control, qui a connu un succès phénoménal. Mais depuis, elle a été chargée de travailler sur les licences de son fournisseur, également acquises par le biais d’un autre rachat. En particulier, celle de Vivendi qui a donné à Activision les droits sur des franchises populaires, comme Spyro et Crash Bandicoot. Par conséquent, donnant lieu à des remakes qui ont tous deux remis des titres sur le devant de la scène.

A LIRE:  Spider-Man: Miles Morales atteint le numéro 2 des ventes au Royaume-Uni

Bien qu’il soit entre les mains compétentes de ses développeurs actuels, Warzone est un titre en développement qui a sa part de défauts. Les bugs étant monnaie courante, comme ceux qui ont accompagné le lancement de la saison 3 du jeu. Plus précisément, l’événement Hunt for Adler ainsi que certains problèmes de texte. Mais a été heureusement corrigé quelques jours après qu’ils aient été découverts.

Un choix prometteur

Avec une autre main capable de rejoindre un roster existant de développeurs expérimentés, les choses ne semblent prometteuses pour Call of Duty: Warzone. Ce qui, le cas échéant, pourrait impliquer des corrections opportunes des bugs et des problèmes dès qu’ils surviennent, tout en voyant constamment des améliorations à lui sur le côté. La décision d’apporter des jouets pour Bob est en effet un avantage pour le titre mobile et sa popularité croissante. Mais elle l’est davantage pour les joueurs qui s’attendent à une expérience de jeu sans faille. Seul le temps peut dire ce que la petite entreprise américaine est capable d’offrir à la table en allant de l’avant.

Qu’en pensez-vous? Est-ce une décision qui permettra d’attirer plus de joueurs sur Call of Duty: Warzone? Laissez vos commentaires ci-dessous.

Image utilisée avec l’aimable autorisation de IGN/YouTube Screenshot.