La Californie modifie le procès d’Activision Blizzard pour y inclure les travailleurs intérimaires et alléguer une interférence dans l’enquête.

La Californie modifie le proces dActivision Blizzard pour y inclure I0Mb4Rj8 1 1

Le département californien de l’emploi équitable et du logement (DFEH) a apporté plusieurs modifications à son action en justice contre l’éditeur de jeux Activision Blizzard, selon des documents partagés pour la première fois par Axios. Ces amendements modifieraient la poursuite pour prendre en compte les travailleurs temporaires et contractuels en plus des employés et allégueraient également qu’Activision Blizzard a interféré avec l’enquête sur plusieurs fronts.

Le DFEH de Californie, selon les amendements, a demandé des documents et des communications relatifs aux plaintes déposées par les employés d’Activision Blizzard. Mais l’entreprise aurait refusé de remettre plusieurs documents importants. Activision Blizzard aurait déclaré que ces documents, concernant les plaintes/enquêtes pour discrimination et harcèlement, n’existaient pas ou… étaient privilégiés et confidentiels parce que des avocats étaient impliqués dans la réception des plaintes et les enquêtes.

Le DFEH allègue également qu’Activision Blizzard n’a pas conservé tous les documents et dossiers qui étaient exigés par la loi, affirmant que certains ont été déchiquetés par le personnel des ressources humaines ou numériquement supprimés 30 jours après le départ d’un employé. Selon le code du travail californien, les entreprises sont tenues de conserver ces dossiers et documents pendant deux ou trois ans, en fonction de leur nature.

En outre, une copie de la poursuite examinée par Axios révèle qu’elle a été mise à jour pour mentionner que les protections contre le harcèlement et la discrimination de la Californie sont accordées aux travailleurs occasionnels ou temporaires, ainsi qu’aux employés. Ainsi, le mot employés a été remplacé par travailleurs dans l’ensemble de la poursuite pour refléter cela.

A LIRE:  Giants Gaming signe officiellement Davidp et Ambi au sein de VALORANT

Ces modifications interviennent un mois à peine après le dépôt de la poursuite initiale par le DFEH de Californie, qui alléguait que les femmes sur le lieu de travail d’Activision Blizzard étaient fréquemment victimes de mauvais traitements, de harcèlement sexuel, de discrimination salariale et de normes de travail inégales.