Linux contre Windows: Quel est le meilleur système d’exploitation pour les chercheurs en données?

Linux Vs Windows Which Is The Best OS For Data Scientists 1

Il n’y a pas de conflit à ce que Linux soit une meilleure option que Windows pour les programmeurs. Mais dans cet article, nous allons parler du système d’exploitation qui convient le mieux au rôle d’un informaticien.

1. Vitesse

90 % des supercalculateurs les plus rapides au monde fonctionnent sous Linux, contre 1 % sous Windows. La puissance de calcul de Linux est bien plus importante que celle de Windows, et elle s’accompagne d’un excellent support matériel. Les spécialistes de l’informatique traitent un si grand nombre de données qu’elles deviennent difficiles à manipuler. Windows n’est pas une très bonne plateforme car il échoue sur la vitesse de calcul par rapport à Linux.

Un autre aspect est l’utilisation de Docker qui permet de développer des expériences qui peuvent se dérouler simultanément sans interférer les unes avec les autres. Il permet de créer des conteneurs indépendants pour exécuter les algorithmes, dont certains sont capables de fonctionner à une vitesse rapide uniquement sur les GPU et non sur les CPU. Pour faire fonctionner les conteneurs du Docker sur NVIDIA Docker, qui est un GPU NVIDIA, on ne peut utiliser qu’une machine hôte Linux. Pour les algorithmes accélérés par le GPU, c’est définitivement Linux qui l’emporte.

2. Logiciels

Par rapport à Windows, Linux offre de nombreux choix de logiciels lorsqu’il s’agit de réaliser une tâche spécifique. On peut rechercher un éditeur de texte sur Freshmeat et obtenir un certain nombre de résultats. Les logiciels sous Linux offrent plus de fonctionnalités et une plus grande facilité d’utilisation que les logiciels sous Windows.

A LIRE:  Technologie des grandes données - Et maintenant ?

3. Flexibilité

Linux est très flexible. Il peut fonctionner sur presque tout et n’importe quoi. Il a une grande flexibilité de fonctionnalité. La quantité de ressources nécessaires à son fonctionnement est bien inférieure à celle de Windows. Si Windows dispose de 8 gigaoctets de mémoire vive, il fonctionne mal pour des fonctions aussi lourdes que le travail d’un informaticien. Linux peut utiliser beaucoup moins de ressources que cela. De ce fait, il peut fonctionner plus longtemps sur un matériel ancien sans avoir à se soucier de la disponibilité de nouvelles ressources pour ses applications. L’accès, le nettoyage et le déploiement des données sont beaucoup plus faciles sous Linux que sous Windows.

4. Applications gratuites

Le système d’exploitation Linux est gratuit. De plus, il est open-source. Ainsi, les spécialistes des données, qui sont aussi généralement de fervents enthousiastes des projets à source ouverte, peuvent contribuer à la communauté Linux et suggérer des changements en fonction des travaux des spécialistes des données. Il possède de nombreuses applications et fonctionnalités adaptées à la communauté des scientifiques de données. Non seulement on obtient le logiciel gratuitement, mais on a aussi la possibilité de modifier le code source et d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires si l’on comprend le langage de programmation. Linux possède toutes les fonctionnalités dont vous pouvez avoir besoin dans un système d’exploitation et il est entièrement compatible avec le matériel. Les utilisateurs réguliers et les programmeurs contribuent aux applications en permanence. La contribution du code source libre peut être une petite modification ou une amélioration de fonctionnalité d’un logiciel déjà existant ou même une application complètement nouvelle. Par rapport à Linux, Windows compte beaucoup moins de produits gratuits. Windows n’est pas gratuit ou à source ouverte. La majorité des logiciels Linux sont libres et à source ouverte.

A LIRE:  Une visite guidée de l'apprentissage automatique pour les commerçants - Dr. Tucker Balch, Lucena

5. Présentations et fiches de travail

Linux dispose d’un Office libre mais le Microsoft Office de Windows est beaucoup plus puissant. Lorsqu’il s’agit de métadonnées, c’est-à-dire de ce que les scientifiques sont communément appelés à faire dans leur vie professionnelle quotidienne, il faut disposer d’un bon outil ou d’un ensemble d’outils pour organiser les données. Windows gagne ici avec son Excel et ses techniques de présentation faciles. Le traitement de texte et la manipulation des feuilles de calcul sont beaucoup plus faciles sous Windows.