Que sont les trombes marines et comment se forment-elles? Un expert explique

Que sont les trombes marines et comment se formentelles Un expert j4gs3A 1 1

Les trombes marines sont des phénomènes météorologiques extraordinaires et impressionnants. Les observateurs les décrivent comme ressemblant au début d’une invasion extraterrestre et postent leurs clichés sur les médias sociaux.

Mais que sont ces énigmatiques tornades offshore, et qu’est-ce qui provoque leur formation?

Qu’est-ce qu’une trombe marine?

Une trombe marine est une colonne d’air tournoyante qui aspire l’eau (généralement de l’océan) pour former un entonnoir sinueux d’eau et de nuages reliant la mer et le ciel.

Elles sont spectaculaires mais de courte durée, ne durant généralement pas plus de cinq minutes (mais parfois jusqu’à dix minutes). Les vents à l’intérieur de la trombe peuvent être plus rapides que 100 kilomètres par heure, et ils peuvent faire de gros dégâts aux bateaux en mer.

Si elles dérivent vers le rivage, les trombes peuvent créer encore plus de ravages: la tornade de Lennox Head en 2010 a détruit une douzaine de maisons dans le nord du NSW.

Les trombes marines ressemblent d’une certaine manière aux tornades qui se forment sur terre. Mais là où les tornades sont associées à d’énormes orages supercellulaires, les trombes marines peuvent se former lors de tempêtes plus petites, voire de simples averses ou de la présence du bon type de nuages.

A LIRE:  Apple organisera-t-il un événement le 16 mars ou non?

Comment se forment les trombes marines?

Les trombes marines peuvent se former lorsque des vents soufflant dans deux directions différentes se heurtent. Le long de la ligne où les deux vents se rencontrent (appelée ligne de convergence ou ligne de cisaillement ), il y a beaucoup d’air en rotation près de la surface.

La collision des deux vents fait que l’air se déplace vers le haut car il n’a nulle part où aller. Cet air ascendant transporte la vapeur d’eau très haut dans le ciel où elle crée des averses de pluie, des tempêtes et des cumulus.

Des trombes d’eau au large de la côte à Harrington en NSW. Sue McDonald, auteur fourni

Lorsque l’air s’élève, il peut faire basculer une partie de l’air en rotation horizontale près de la surface dans le sens vertical. Lorsque cette rotation verticale se concentre en un point particulier, elle commence à aspirer de l’eau – et vous avez vous-même une trombe marine.

Parce que les trombes se forment sur la ligne où deux vents se rencontrent, vous voyez parfois une ligne de trombes en ligne où l’air de basse altitude en rotation est aspiré vers le haut en quelques points différents.

Quand et où les trombes marines sont-elles les plus fréquentes?

En Australie, les trombes marines sont les plus fréquentes le long des côtes du NSW et du Queensland.

La plupart des matins, l’air nocturne plus frais soufflant de la terre rencontre l’air plus chaud assis au large. Habituellement, cela se traduit par une ligne de nuages assise au large, là où les deux masses d’air se rencontrent.

A LIRE:  Les numéros des utilisateurs de Facebook sont en vente avec l'aide d'un bot Telegram

Dans les bonnes conditions – le plus souvent en automne et en hiver, lorsque la terre se refroidit mais que la mer reste relativement chaude – la collision devient plus spectaculaire et des trombes marines apparaissent.

Peut-on prévoir les trombes marines?

Les trombes marines ont l’air très grandes et impressionnantes pour le spectateur occasionnel, mais pour un météorologue qui observe les schémas météorologiques du monde, elles sont assez petites. Cela les rend très difficiles à prévoir avec un certain niveau de confiance.

Nous connaissons le type de conditions météorologiques qui peuvent conduire à des trombes marines, donc si nous voyons ces conditions se former, nous pourrions savoir qu’il y a une chance que nous en voyions. Mais la petite échelle et la courte durée de vie des trombes marines signifient que prévoir le lieu ou le moment est presque impossible.

Images utilisées avec l’aimable autorisation de Pexels/Raychel Sanner.

Cet article est republié depuis The Conversation sous une licence Creative Commons. Lire l’article original.