Rapport: Les avocats représentant les employés de Riot Games affirment que le DFEH interfère dans le procès de Riot.

Rapport Les avocats representant les employes de Riot Games CFgK7CwU 1 1

Les avocats représentant les femmes qui ont poursuivi Riot Games en 2018 pour avoir prétendument perpétué la discrimination sexuelle et le harcèlement affirment que le Département californien de l’emploi équitable et du logement (DFEH) interfère avec le procès, selon un rapport de James Fudge de The Esports Observer.

Plus précisément, les avocats allèguent que le DFEH tente de retirer l’une de leurs clientes, Gabriela Downie, du procès, citant ce qui est effectivement un mouvement pour un jugement sommaire contre la plaignante Downie sur la question de la qualité pour agir.

Les avocats affirment qu’il s’agit d’une tentative flagrante du DFEH d’obtenir un pouvoir absolu sur le cours de ce litige en retirant les femmes qui se sont présentées pour poursuivre cette action en tant que plaignantes.

En outre, les avocats affirment que le DFEH a tenté de dissuader les femmes travaillant chez Activision/Blizzard de s’entretenir avec un avocat privé dans le cadre d’un autre procès comportant des allégations de discrimination à l’égard des femmes sur le lieu de travail.

En novembre 2018, d’anciennes employées de Riot Games ont déposé un recours collectif contre l’éditeur de jeux, alléguant que les femmes de l’entreprise ont été victimes d’inégalités salariales, de harcèlement et qu’elles ont vu leurs carrières étouffées parce qu’elles sont des femmes.

Les deux parties ont convenu d’un règlement de 10 millions de dollars avant que le DFEH n’intervienne, alléguant que le chiffre initial du règlement était trop bas et recommandant qu’il soit porté à au moins 400 millions de dollars, selon le LA Times.

A LIRE:  Attack On Titan Chapitre 138 Date de sortie, Spoilers: Des fuites font état de la mort surprenante de 4 membres majeurs de l'Alliance