7 films comme No Country For Old Men à voir absolument

7 films comme No Country For Old Men a voir absolument 0dO7sfvg 1 1

‘No Country For Old Men’ est un western hollywoodien de 2007, récompensé par un Oscar, réalisé par la puissance des frères Coen. L’histoire suit un vétéran de la guerre, Llewelyn Moss (Josh Brolin), qui tombe sur un trafic de drogue qui a mal tourné quelque part dans les déserts frontaliers de l’ouest du Texas et s’enfuit avec 2 millions de dollars en liquide. Rapidement, il a à ses trousses Anton Chigurh (Javier Bardem), un assassin au sang froid mais profondément philosophe, chargé de récupérer l’argent de la drogue. Chigurh laisse une traînée de mort derrière lui et est lui-même traqué par le shérif blasé et vieillissant Ed Tom Bell (Tommy Lee Jones).

Acclamé par la critique comme l’un des meilleurs efforts de réalisation des frères Coen, le film est un excellent exemple du genre néo-western. Il reste fidèle à la traditionnelle chasse au chat et à la souris du western au milieu de collines balayées et de villes désertiques, tout en ajoutant des couches d’ambiguïté et de hasard qui renversent le genre. Si vous avez apprécié No Country for Old Men et que vous souhaitez explorer davantage ce genre, nous avons ce qu’il vous faut. Voici 7 autres films qui satisferont vos envies de westerns modernes avec une touche d’ambiguïté morale qui vous laissera un sentiment de satisfaction et d’étrange mélancolie à la fois. Vous pouvez regarder en streaming la plupart de ces films comme No Country For Old Men sur Netflix, Hulu ou Amazon Prime.

7. Hell or High Water (2016)

Braquages de banques, Texas rangers, fusillades et ranchs familiaux. Il n’y a pas plus western que cela. ‘Hell or High Water’ est une chevauchée élégante et rapide à travers l’ouest du Texas, alors que deux frères planifient une série de braquages de banques tout en étant poursuivis par les rangers et le posse de la ville. On pense d’abord qu’ils le font pour l’argent, mais on découvre ensuite qu’ils font tomber les banques comme une forme de justice extrajudiciaire ou frontalière. Le réalisateur David Mackenzie a su trouver le juste milieu pour créer l’un de ces rares films où l’on ne peut décider de quel côté on se trouve.

A LIRE:  Never Have I Ever Saison 2: Date de sortie de Netflix et retour des acteurs originaux

6. A History of Violence (2005)

On sait qu’on est parti pour une virée sauvage lorsqu’on a une adaptation de roman graphique réalisée par l’excentrique mais incontournable David Cronenberg, et ‘A History of Violence’ ne déçoit pas. Tom (Viggo Mortensen) vit dans une petite ville avec sa famille aimante, où il tient un simple restaurant. Sauf que Tom cache peut-être un passé secret qui se précipite vers lui sous la forme du chef de la mafia Carl Fogarty (Ed Harris). L’enfer se déchaîne décrit à peine ce qui s’ensuit. Il suffit de dire que les fans du genre d’action noir trouveront beaucoup à aimer dans ce film, et si vous cherchez une fin heureuse, pouvons-nous vous suggérer de regarder ailleurs.

5. Fargo (1996)

Il n’est pas surprenant de trouver un autre chef-d’œuvre des frères Coen dans cette liste, bien qu’un peu plus spirituel et moins philosophique. ‘Fargo’ se déroule loin du Texas poussiéreux, dans les banlieues enneigées du Minnesota et du Dakota du Nord, et commence comme un cas classique de plans qui tournent mal. Sauf qu’ils continuent à mal tourner, encore et encore. L’humour noir et les surprises sont incessants, et le public n’aura aucune idée de la façon dont tout cela se termine jusqu’à ce que cela se termine réellement. ‘Fargo’ a également donné naissance à une série acclamée par la critique sous le même nom qui vaut vraiment la peine d’être regardée si vous avez aimé le film.

4. Cold in July (2014)

Basé sur le roman du même nom de l’auteur Joe R. Lansdale et mettant en vedette Michael C. Hall (de Dexter ), Cold in July est un joyau caché qui récompense ceux qui choisissent de descendre dans son terrier. Partant d’un simple cas d’effraction, le film devient de plus en plus sinistre et ne se relâche pas jusqu’à son point culminant. Largement salué comme un excellent exemple de cinéma américain indépendant et de néo-noir, mais sans s’y perdre, ce film reste agile et captive le public jusqu’à la fin.

A LIRE:  Où sont les gagnants de la saison 10 du Challenge maintenant?

3. Blood Simple (1984)

‘Blood Simple’ est un film policier néo-noir indépendant de 1984, basé au Texas. Il se trouve que c’est également le premier film des frères Coen en tant que réalisateur, et on peut déjà voir le génie tordu des frères s’épanouir. Marchant adroitement sur la ligne entre la comédie, l’ironie et le crime, ‘Blood Simple’ n’est peut-être pas aussi sophistiqué que les films ultérieurs des Coen, mais il est tout aussi divertissant à regarder.

2. Wild at Heart (1990)

Excentrique, flamboyant et chaotique, Wild at Heart met en scène Nicolas Cage et Laura Dern dans le rôle d’amants dans l’œil du cyclone. Réalisé par David Lynch, ce film est le joker de notre liste et a été décrit comme un goût acquis par certains. Alors que le couple s’enfuit en Californie pour commencer une nouvelle vie, ils (surtout Cage) semblent attirer les ennuis partout où ils vont. Une mésaventure après l’autre fait avancer l’histoire, et à un moment, Glinda la bonne sorcière du Magicien d’Oz fait également une apparition pour donner au héros quelques conseils opportuns.

1. The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (2007)

Basé sur le roman éponyme de Ron Hanson et mettant en vedette Brad Pitt et Casey Affleck dans des rôles acclamés par la critique, L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford est un rare néo-western basé sur l’époque ancienne des années 1880. L’intrigue à plusieurs niveaux est lente et donne aux spectateurs tout le temps de s’imprégner de la délicieuse cinématographie qui précède la mise à mort du personnage principal. Les thèmes de la trahison, de l’ambiguïté morale, du regret et du hasard sont habilement intégrés dans cette saga de 160 minutes qui s’étend sur 20 ans et constitue un spectacle extrêmement satisfaisant.