Neighborhoods, le clone de Nextdoor, sera bientôt lancé dans quatre villes américaines.

Neighborhoods le clone de Nextdoor sera bientot lance dans quatre 9G8Kjrg 1 1

Nextdoor-clone Neighborhoods est maintenant disponible au Canada et se réjouit de montrer bientôt ses services dans quatre autres villes américaines.

Formé par Facebook, Neighborhoods cherche à étendre ses services dans des villes américaines importantes. Dans un rapport, il a été abordé que quatre emplacements américains sont ciblés.

Ces villes sont Charlotte (Caroline du Nord), San Diego (Californie), Baton Rouge (Louisiane) et Newark (New Jersey).

Incontestablement, Neighborhoods est un clone de Nextdoor. Contrairement à la fonctionnalité de Nextdoor, Neighborhoods va également confiner les utilisateurs géographiques dans un seul espace.

La raison du confinement des utilisateurs géographiques est de discuter des événements locaux en cours et des fonctions. Facebook a toujours tenté de rapprocher les voisins les uns des autres.
Cette nouvelle plateforme de réseau social est le sous-produit de cette pensée.

Qu’est-ce que les quartiers ?

Avec cela, on peut interagir avec son voisin, demander un meilleur café, et planifier un événement. Ce n’est pas si cool? Si, ça l’est.

Il fournit également une facilité pour les utilisateurs partageant les mêmes idées de créer un groupe et de partager leur réflexion pour un événement ou une question.

Avec le début de ses services dans les villes américaines, un accès à de nombreux groupes Facebook locaux dynamiques.

Neighborhoods, le Nextdoor-clone de Facebook, arrive bientôt dans quatre villes américaines https://t.co/dAeOAcLoQS pic.twitter.com/akWJWVgyiN.

– The Verge (@verge) 5 mai 2021

A LIRE:  Le flux et le reflux du soutien au vaccin COVID-19: ce que les médias sociaux nous apprennent sur les Australiens et le vaccin.

Sans aucun doute, on peut aussi créer ses groupes délimités par Neighborhoods au motif d’un intérêt particulier.

Vous pouvez créer des groupes Neighborhoods pour les observateurs d’oiseaux locaux, ou discuter du match d’hier soir avec les autres amateurs de basket-ball de votre région, explique Facebook dans un billet de blog.

Il y aura des moments où l’on pourra se battre sur des questions de la vie quotidienne, des arguments politiques, et bien d’autres sur la liste. La même chose s’est produite avec Nextdoor.

À quoi d’autre peut-on s’attendre?

Notez que Facebook a montré un terrible bilan lorsqu’il s’agit de permettre aux utilisateurs de n’importe quel groupe de se retrouver. Les groupes Facebook, qui a été un hotspot de beaucoup de choses.

De la fourniture de commentaires sur les politiques gouvernementales actuelles à la fourniture de théories de désinformation anti-vaccins à diverses théories de conspiration, il a montré tout.

En effet, il n’y a aucun dégagement sur la façon dont Facebook va gérer ce genre de situations dans les quartiers.

Les utilisateurs âgés de plus de 18 ans peuvent rejoindre ces groupes. Il faut créer un profil distinct pour cette plateforme. Le profil Facebook n’y aura pas accès.

En outre, on peut créer des groupes, ajouter des intérêts, un lieu favori et une bio. A part cela, les gens prendront aussi certains rôles spécifiques comme socialisé, aidant ou accueillant.

De plus, il n’y a aucune clarté sur ce que ces rôles impliqueront ou comment les membres des groupes le réclameront.