Où sont les candidats de la saison 1 de Making the Cut maintenant?

Ou sont les candidats de la saison 1 de Making the Cut maintenant JXNr4D 1 1

Fascinante émission de télé-réalité créée par Heidi Klum et Tim Gunn, Making the Cut est un régal pour tous les amateurs de mode. Réunissant les créateurs de mode les plus prometteurs du monde entier, l’émission les oppose les uns aux autres dans un concours passionnant de style et de design. Il est vraiment inspirant et époustouflant de voir les superbes créations de ces talents. Alors que la saison 2 de Making the Cut est désormais diffusée dans toute sa gloire, jetons un coup d’œil aux concurrents de la saison 1 et à leur situation actuelle, d’accord?

Ji Won Choi – 5ème place

Ji Won Choi est arrivée en cinquième position lors de la saison 1 de l’émission. Cette créatrice basée à Milan a ses racines dans l’Oklahoma et à Séoul. La mode a toujours été le langage à travers lequel Choi s’est exprimée, et elle l’a carrément prouvé à travers ses brillantes créations lors de l’émission.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by JI WON CHOI (@ji.won.choi)

Depuis Making the Cut , la créatrice n’a cessé de développer sa marque. Certaines de ses récentes créations innovantes ont même pris le monde d’assaut. Rencontrant un succès considérable lors des semaines de la mode de New York et de Londres, Choi a révélé comment elle souhaite rendre hommage à son double héritage en les réunissant à travers ses créations. En 2019, elle a collaboré avec Addidas, qui nous a fourni certains des vêtements les plus excentriques mais aussi les plus étonnants qui soient. En 2020, Choi a présenté ses créations à la semaine de la mode de Milan, où elle a reçu une quantité massive d’éloges et de reconnaissance. Actuellement, elle est de retour en Italie et profite du bel été tout en travaillant à de nouvelles collections qui nous fascineront à l’avenir.

Megan Smith – 4ème place

Megan Smith, qui a terminé la saison 1 à la 4e place, a découvert son amour pour la mode en confectionnant des robes pour ses poupées Barbie. Elle a ensuite travaillé pour plusieurs grandes marques avant de décider de lancer sa propre marque. Avec ses créations inspirées des tenues de cocktail des années 1970, elle a fait des vagues dans l’industrie de la mode. Basée à Los Angeles à l’heure actuelle, Mme Smith dirige désormais sa propre ligne appelée Megan Renee.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Megan Renee (@__meganrenee___)

À travers ses créations, elle espère mettre en avant un mélange complexe de moderne et de vintage. Elle a mentionné que l’émission l’a aidée à obtenir son roulement, et grâce à elle, elle a obtenu une image exacte de son client et de ce qu’il pourrait vouloir. Elle loue Making the Cut pour lui avoir donné une vision et une direction appropriées, ainsi que toute la confiance nécessaire pour réussir. Outre la création, Megan a également participé à plusieurs défilés de mode prestigieux et a été sélectionnée en 2020 pour faire partie de la classe inaugurale du nouveau programme d’accélération de Resonance. En 2021, Megan a atteint de nouveaux sommets en tant que critique de thèse senior au programme de design de mode de FIT NY. À l’heure actuelle, la créatrice se concentre entièrement sur l’avancement de sa marque, et nous sommes impatients de voir d’autres créations passionnantes de sa part.

A LIRE:  Les 20 meilleurs mystères de meurtres sur Netflix en ce moment

Sander Bos – 3e place

Le designer belge Sander Bos a terminé la saison en 3ème position mais a gagné le cœur de nombreuses personnes dans le monde entier grâce à ses designs élaborés. Ayant sa propre vision du streetwear excentrique, il base ses idées sur l’art moderne et la couture artistique, ce qui l’aide à atteindre ses objectifs de design futuriste mais contemporain.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Sander bos (@theyoungbelgian)

Bos aussi tient Making the Cut pour responsable de pas mal de changements positifs dans ses créations et a mentionné comment l’émission lui a donné envie de faire quelque chose d’accessible. Il a révélé comment lui et ses designs se sentaient étrangers au monde réel qui l’entoure, mais l’émission l’a aidé à surmonter cette inquiétude. Mettant tout ce qu’il a appris de Making the Cut dans son travail, Sander Bos a créé sa nouvelle ligne appelée Miss Bos, dont l’objectif est de créer des vêtements accessibles, abordables et durables pour la femme moderne. Il est très fier de sa nouvelle ligne, qui allie étroitement accessibilité et art moderne. Actuellement, Sander Bos est basé en Belgique et travaille sur de nouveaux modèles. Il a indiqué que ses prochaines collections comporteront des éléments inattendus, et nous sommes impatients de voir ce qu’il en sera.

Esther Perbandt – Deuxième place

La dauphine de la saison 1, Esther Perbandt, est une créatrice basée à Berlin qui a hypnotisé des millions de personnes dans le monde entier grâce à ses créations magistrales lors de l’émission. Plaçant la personnalité, l’autonomie et l’individualité au cœur de ses créations, elle affirme que son style est un acte de post-féminisme. Ceci, combiné à son amour pour la couleur noire, lui permet de créer certaines des tenues les plus frappantes, contemporaines et royales.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by esther perbandt (@estherperbandt)

Sa popularité a décuplé depuis son passage dans l’émission Making the Cut , et Esther a été citée dans plusieurs publications, chaînes de télévision et podcasts prestigieux. En outre, elle a participé en tant qu’oratrice à la conférence sur la créativité Adobe Max. Esther n’a pas relâché sa créativité et a participé à de nombreux défilés de mode, notamment à la prestigieuse Art Week Berlin 2020 et à la Mercedes Benz Fashion Week Berlin 2021. Elle a également collaboré avec plusieurs personnalités et marques connues, comme le berlinois Sven Marquardt et ITEM m6. De plus, sa récente exposition Astro Noir à la Galerie Jochen Hempel est impressionnante et à couper le souffle. Nous ne pouvons pas attendre de voir ce que ce designer passionnant a à offrir ensuite.

A LIRE:  Surviving Death Saison 2: Est-ce que ça va arriver? Tout savoir

Jonny Cota – Gagnant

Bien avant de participer à l’émission, Jonny Cota et son frère Christopher ont lancé leur label Skingraft, qui a rencontré un succès massif auprès de célébrités célèbres. Déjà bien établi dans le monde de la mode, Jonny Cota a pris l’émission d’assaut et a gagné le cœur des juges, des participants, des téléspectateurs dans Making the Cut . Jugé comme le grand gagnant, ses créations et ses idées ont été applaudies par tous.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jonny Cota (@jonnycota)

Devenir le gagnant de l’émission a permis à Jonny d’être encadré par l’équipe d’Amazon Fashion, qui l’a aidé dans ses idées et ses créations. Ils l’ont poussé dans la bonne direction et l’ont guidé sur le chemin du lancement de sa ligne éponyme en 2020. Jonny est exceptionnellement fier de sa nouvelle ligne car il affirme que grâce à elle, il a dépassé les limites qu’il s’était fixées par le passé. La nouvelle ligne de Jonny Cota est basée sur un streetwear progressif et contemporain, qui se distingue facilement de la ligne Skingraft, inspirée de l’art de la performance. Cependant, Jonny a indiqué qu’il ne laisserait pas Skingraft mourir, mais que les deux lignes coexisteraient côte à côte et seraient vendues dans le même magasin. En outre, la ligne Jonny Cota peut également être trouvée en ligne sur Amazon.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jonny Cota (@jonnycota)

Jonny a fait l’objet de nombreuses publications prestigieuses et est apparu dans des émissions de télévision populaires, notamment The Kelly Clarkson Show . Il a également lancé une ligne de parfums unisexes, qui a rencontré un grand succès. En 2021, le studio Jonny Cota a franchi une nouvelle étape en dévoilant son nouveau siège social à Bali. Il semble qu’à l’heure actuelle, Jonny soit de retour à Los Angeles et se prépare à nous enthousiasmer avec ses futures créations.